Depuis sa création en 2008, le Son ar Mein Consort ne cesse de développer de nouveaux projets culturels qui associent la musique à d’autres arts dans des lieux naturels ou bâtis de notre patrimoine. Le Son ar mein consort, c’est : les Joies des Saisons (des concerts tout au long de l’année), le Petit festival (en juillet), un label discographique (3 nouveautés par an) et de nombreuses actions culturelles dans les écoles et hôpitaux. Au fil des ans et des rencontres, l’équipe se renforce : musiciens, bénévoles, partenaires, avec de nouvelles idées, de nouveaux talents.

La rencontre avec le Choeur de l'Asian University for Women s'est est née d'une tournée effectuée par Camille Aubret, violoniste de Son Ar Mein, en Palestine, tournée suivie par Selvam Thorez. De ce rendez-vous imprévu est né une amitié qui s'est transformée rapidement en solide relation artistique lorsque Selvam a proposé à Camille d'associer Son Ar Mein au projet du Choeur de l'Asian University for Women. Fort d'une première tournée au Bangladesh en février 2019, Son Ar Mein poursuit cette association au service des femmes dans le monde par de nouveaux projets : tournée en Inde, en Birmanie, en France ponctueront la saison 2019-2020. 

Alice Piérot
Elle est depuis 2004 le Premier violon du Concert Spirituel. Parallèlement aux activités au sein de cet orchestre, Alice Piérot est régulièrement invitée comme soliste ou premier violon par de grands ensembles.
La musique de chambre occupe une grande part de son activité avec notamment Les veilleurs de nuit et l’ensemble Amarillis. En 2002, elle fonde avec Fanny Paccoud, alto, et Eléna Andreyev, violoncelle, le Trio à cordes Anpapié.
Elle se consacre également à l’enseignement, animant les classes d’orchestre baroque et de violon baroque au conservatoire d'Aix-en-Provence.
Outre ses activités de violoniste, Alice Piérot a créé et anime La Courroie, ancienne filature vauclusienne, désormais dévolue à la musique (nombreux concerts, enregistrements, résidences d’artistes).
 
Camille Aubret, violon
Camille Aubret, originaire de Nantes, est amoureuse de la musique ancienne et des possibilités infinies qu’elle ouvre. Diplômée de Sciences-Po Rennes mais aussi du conservatoire de la ville de Paris en violon baroque, elle mène une carrière de violoniste et altiste dans des ensembles de musique ancienne réputés (en 2018, le Poème
Harmonique, la Tempête et le Banquet Céleste), tout en organisant des projets pédagogiques et transculturels autour de la musique ancienne. Ainsi, après avoir enseigné le violon en 2016 au conservatoire national Edouard Said à Jérusalem, elle a animé une master class aux côtés d’Amandine Beyer auprès d’une cinquantaine d’élèves palestiniens, dans le cadre des ateliers d’été du Palestinian Youth Orchestra et de la création de la Philharmonie de Bethléem.

Emmanuelle Huteau, basson
Clarinettiste depuis sa plus tendre enfance, Emmanuelle Huteau découvre le chant au sein des choeurs de la Perverie, à Nantes puis suit des études de musique et musicologie à Tours. Elle chante dans différentes formations de musiques anciennes comme Ma non troppo ou Voix de ville, intervient comme clarinettiste et bassoniste dans les ensembles de musique traditionnelle (principalement en duo avec Olivier Depoix). Elle travaille régulièrement avec les comédiens de Phénomène et Cie. Avec Eurydice 1600-2000 elle explore convergences entre musiques populaires traditionnelles et musiques la Renaissance et de l’époque baroque. Et avec Oxyton elle mélange les genres à travers des projets thématiques qui mêlent 1000 ans de musique sur tous les instruments possibles.

Clotilde Lacroix, violoncelle
Clotilde Lacroix obtient ses Diplômes Supérieurs de Violoncelle et de Formation Musicale en 2006. Elle profite également de l’enseignement des maîtres Bernie Greenhouse, élève de Pablo Casals et membre fondateur du Beaux-Art Trio ainsi que Lluis Claret, professeur à Boston.
À la fin de l’année 2006 Clotilde fonde le sextuor à cordes The Hague String Variations. En 2007, ils remportent la compétition Deebut et en 2011, le deuxième prix de la Storioni International Chamber Music Competition » Le sextuor se produit régulièrement dans de nombreuses salles de concert comme le Concertgebouw, le Muziekgebouw, l’Hermitage à Amsterdam, l’Anton Philipszaal à La Haye ou encore De Doelen à Rotterdam.
Parallèlement à ses activités de chambriste, elle suit un cursus de musique ancienne dans la classe d’Anner Bylsma au Conservatoire d’Amsterdam et une formation à la musique contemporaine au sein de la Ligeti Academy(Asko/Schönberg Ensemble). Elle intègre alors Le Balcon qui se crée à Paris au même moment. C’est la découverte d’un environnement professionnel et amical créatif, dynamique et exigeant.
Clotilde Lacroix est également membre de l’Orchestre Pasdeloup depuis 2016 et est régulièrement sollicitée par des orchestres néerlandais comme le Rotterdam Philharmonish, le Nederlands Kamerorkest, le Noord Nederland Orkest ou encore la Philharmonie Zuidnederland où elle a été membre titulaire pendant trois ans.
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Flickr Icon
(MA Troadec)0707_174122